Dérouler son tapis, le démarrage de tout !

Dérouler son tapis, le démarrage de tout !

Bonjour à tous, j’espère que vous allez bien. De mon côté j’ai traversé ces temps-ci des tumultes sans qu’il n’y ait vraiment de raisons ou d’explications à cela.

Je suis la première à parler de bien-être, de développement personnel, j’essaie constamment de travailler sur moi, de prendre soin de moi, de m’accorder du temps, de tenter d’être positive au plus haut point mais quand ça ne va pas, ça ne va pas, et ça ne s’explique pas toujours… 

La rentrée depuis septembre est relativement difficile en terme de travail, très demandante physiquement, mentalement et mes projets ont vraiment du mal à voir le jour et décoller. Ce n’est pas par manque de travail , ça je peux vous l’assurer mais il semblerait que les planètes ne soient pas alignées pour le moment. Je pense certainement que les événements extérieurs comme la Covid par exemple n’ont pas été nécessairement simples pour l’épanouissement de mes projets mais aussi il faut l’avouer pour le mental. J’ai toujours été une éponge, je suis très emphatique et une grande hypersensible depuis toujours, j’ai mis du temps à l’admettre, à le comprendre et surtout à l’apprivoiser mais aujourd’hui ce n’est plus un problème. Cependant il est vrai que certaines informations extérieures peuvent être difficiles à digérer ou en tout cas prendre du temps pour être assimilées. 

En tous les cas, aujourd’hui j’ai envie de vous écrire concernant un sujet qui m’est cher vous le savez « LE YOGA ». Cette semaine j’ai encore eu non pas une révélation car je le sais depuis bien longtemps maintenant mais un petit rappel à l’ordre qui fait un bien monstre. 

J’ai donc déroulé mon tapis comme très souvent et commencé ma pratique, un flow de vinyasa assez demandant physiquement. Au bout d’une trentaine de minutes mes pensées ont commencé à resurgir et là, ma petite voix me dit tout d’un coup : mais Jana pourquoi tu t’infliges de tels efforts ?

Tu bosses comme une dingue, tu es fatiguée physiquement, mentalement et en plus tu te fais souffrir de la sorte ? Tu ne serais pas un peu « sado – mazo »  ?

Sympa cette petite voix n’est-ce pas ? Je suis sûre que très souvent vous avez eu affaire à elle ! Et puis j’ai donc continué à me dépasser, à avancer, à prendre sur moi. 

Posture / contre posture ; inspiration / expiration ; souffrance / délivrance ; effort / réconfort… Et oui réconfort, voilà le mot qui m’est venu à la fin de ma séance !

Posé dans mon Shavasahna, mon corps vivant a commencé à baisser en température après tant de stimulation, ma  tête a essayé de faire le vide, comblée par cette endorphine, cette satisfaction, cette petite fierté du jour et cette joie pure mais j’ai vraiment ressentie une espèce de petit déblocage en moi que je connaissais certes, mais qui est revenu taper à la porte au moment opportun pour me dire « C’est OK en fait » ! 

Oui c’est Ok de vivre parfois la souffrance, comme ça tu connais son gout et tu peux surtout apprécier la quiétude après ça. 

Oui c’est ok d’aller mal, ainsi tu peux te régaler quand tu te sens bien ! 

Oui c’est ok de te faire mal pour apprécier quand tu te fais du bien ; oui c’est ok qu’il pleuve pour davantage encore plus apprécier le soleil ; oui c’est ok de se dépasser pour pouvoir apprécier le relâchement ; oui c’est ok de pleurer pour pouvoir rire encore plus ; oui c’est ok de ne pas aimer pour avoir un coeur prêt à déborder d’amour….

« Oui c’est OK ! » Je sais que j’ai besoin de vivre pleinement toutes mes émotions, vivre tout ce qui me traverse de bon ou de mauvais, accepter, laisser entrer, ne pas juger, ne pas culpabiliser, et surtout laisser s’en aller quand le moment est venu… Nous ne pouvons pas tout contrôler c’est une évidence, par contre je crois que notre devoir est d’expérimenter pleinement dans la matière ce qui fait de nous des êtres humains avec un corps, avec un cœur, un mental et une âme. 

Alors voilà c’était le mot du jour, j’avais besoin de le mettre sur papier, de vous le partager en espérant qu’il fasse écho avec vous !

On a beau parfois avoir la sensation ou le sentiment de savoir des choses, d’être capable de les incarner pleinement et pourtant, parfois, comme un déclic ça revient à soi et dieu que ça fait du bien de le ressentir à nouveau d’une telle fulgurance, d’un tel éclat… 

J’ai souvent des petites bibles qui me font du bien et que je relis souvent pour me rappeler mais il n’y a rien de mieux que de le ressentir viscéralement parce que le moment est parfait pour s’imprégner pleinement des choses. 

Je vous souhaite une journée divine.

LOVE 

Share Button
Suivre:
Partager:

3 Commentaires

  1. Melanie is interested in you! More info: https://clck.ru/eMUBH?h=c3b340f10fa63847b66e155aede4ad65-
    23 mars 2022 / 9:16

    znja70hx

  2. Beatrice sent you a private message. View message: http://inx.lv/uj9e?h=30aed7b28c0c098f1b47437423eee885-
    22 avril 2022 / 4:49

    uaw2jw6

  3. 16 mai 2022 / 3:09

    Hello! I could have sworn I’ve been to this blog before but after browsing through some of the post I realized it’s new to me. Anyways, I’m definitely happy I found it and I’ll be book-marking and checking back frequently!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ma chaîne Youtube